mercredi 2 novembre 2016

#2- Ô, mes rites!



Jouer entre les îles, les couleurs et les saisons.

Partir avec son sac pour y construire sa maison. 

Croiser des tas de bonhommes

Et apprendre à conduire

Traîner les Muséums
Et chaque jour, grandir …



#2 – Ô, Mes Rites. Anna Valentine



Traverser le monde à petits pas feutrés, en sautant entre les jours, voilà ce qu'on fait tous, plus ou moins bruyamment.


Nous sommes chair et pensées, rires et sentiments, nous penchons tendrement la tête sous la caresse de l'anecdote. Nous opinons. Lorsque nous ployons sous trop de chagrins contenus, lorsque nos abîmes, que l'on croyait bouchés par une obscurité pâteuse, se réouvrent tout soudain et nous avalent de panique, nous luttons. Si nous captons, même une seule fois, la tendresse d'un autre dans la paume de sa main ou la clarté de son clin, nous rencontrons.


Tout de suite après, nous ne sommes plus jamais les mêmes.


Qu'est ce qu'on a fait pour hériter ça ?


Comment on s'organise, les gars ?
On peut croire que c'est le hasard, ou un linéaire parcours de concours de traverses. Oui, c'est sans doute un peu dans ce goût là.
Mais quand même...Quand la solitude devenue tangible nous imprime tellement que nous changeons à la face du monde, nous savons très vite et très bien que nous touchons le sacré.


Le temps se mêle à l'espace ; les gestes, au silence ; les guides, aux voyageurs ; l'ensemble au particulier.

Grandir c'est construire sa carte. L'inscrire dans le temps qu'il fait, qui passe et qui est élastique. C'est connaître sa mythologie, son arbre, sa topographie, ses corps, ses contemporains. C'est trouver sa place et la place autour. C'est inventer sa nature.


Nous sommes nombreux à traverser seuls ces étapes. Elles nous réunissent autant qu'elles façonnent notre singularité.



Là se loge l'élégance remarquable des rites de passages.



Sans quoi....
Pour plus d'images et de sons, voilà où c'est que c'est qu'il faut cliquer !!!

Et pour y voir les photos....
du tapis,
des ateliers,
de l'affiche,
de la découpe,
des dessins
et enfin de l'exposition en elle même...